Bienvenue sur Ai No Kusabi RPG, Invité !

Ce forum est un RPG YAOI basé sur les OAV ainsi que sur le roman "Ai No Kusabi".

Compte tenu du caractère particulièrement violent et/ou sexuel (ou érotique), que peuvent contenir certains messages, nous déconseillons fortement l’inscription aux moins de 18 ans et aux personnes trop sensibles.

Nous attendons également de nos membres une certaine maturité, ainsi qu’un minimum d’expérience et de qualité d’écriture. Merci d'en tenir compte avant toute inscription.

>> Design optimisé pour Mozilla Firefox !!

Attention : Si certains onglets (sur la droite de la bannière ou autres) sont en décalage, actualisez la page afin que tout rentre dans l'ordre.




Ai No Kusabi refait peau neuve dans une nouvelle version !

http://ai-no-kusabi-reload.forumactif.org/

Partagez|

Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Saul Andersen
Pet - Animal de compagnie
avatar
Pet - Animal de compagnie
Masculin

MessageSujet: Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours] Dim 9 Jan - 13:43

Citation :





    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

    ¦Nom¦ ? Andersen
    ¦Prénom¦ ? Saul
    ¦Surnom¦ ? Gray Fox (on verra pourquoi plus tard)
    ¦Statut¦ ? Célibataire
    ¦Age¦ ? 21 ans
    ¦Lieu de naissance¦ ? Amoï, Seala
    ¦Préférence sexuelle¦ ? Seme... Mais faut dire qu'il a jamais trop eu l'occasion de tenter le reste, comme il n'a jamais couché avec un homme.
    ¦Métier¦ ? Sur le plan légal... "Mort et enterré". D'un point de vue moins légal il est informateur. Enfin... C'est du moins ce qu'il était avant de se faire choper dans l'exercice de ses "fonctions".
    ¦Groupe¦ ? Pets (bâtard)
    ¦Race¦ ? Humain (citoyen)

    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬¦Description Physique¦
Saul est un jeune homme relativement grand puisqu'il "culmine" à 1m82 au dessus du sol. Il ne possède pas une charpente très imposante, mais n'est pas non plus de la catégorie du fil de fer: quelques muscles bien cachés modèlent un corps élancé mais plus solide qu'il n'en donne l'impression tout habillé. La vie d'informateur n'est pas tous les jours faciles, quoiqu'elle implique parfois de rester de longs mois planqué... Ainsi, Saul aurait difficilement pu entrer dans la caste des chamallow tandis qu'il menait une existence rude, parfois dangereuse. Il sait courir très vite. Il est aussi agile, ce qui peut aider lorsqu'un type qu'on a trahi a décidé de vous courser pour vous planter... Bref, vous voyez le tableau.

Saul est étrangement beau pour un "citoyen lambda". Suffisamment beau pour avoir réussi à échapper à une sanction bien plus drastique que celle de servir les blondies en tant que pet contre son gré, alors qu'il a foutu une merde considérable et aurait mérité pire aux yeux de certains. Sa chevelure épaisse est composée d'un camaïeu de bruns chauds, chatoyant, allant de mèches quasiment noires jusqu'à certaines plus claires qui tendent presque sur le auburn. Il a les cheveux courts... Quoiqu'ils soient presque mi-longs, à bien y réfléchir. Des mèches en bataille mais suffisamment raides pour avoir l'air coiffées. Les cheveux dans les yeux la plupart du temps, vu qu'il ne les a pas plus courts devant que derrière. Il possède un visage délicat, relativement ovale quoique suffisamment marqué pour être définitivement masculin. Son nez est assez long, et aquilin. Sa lèvre supérieure est nettement plus fine que la lèvre inférieure, pleine. Cela lui donne une allure ambiguë, à la fois sévère et aguicheuse, qu'il utilise généralement de la manière la plus adaptée à la situation. Car Saul est un très bon acteur, tant qu'on ne le pousse pas dans ses retranchements. Son regard habituellement froid, voire glacial, tend à lui donner l'air plus souvent sévère que charmeur. Ses yeux sont grands et expressifs, mais Saul a appris à s'en servir comme d'une arme, ou comme d'un instrument de dissuasion. Ses prunelles grises très claires sauront percer votre crâne de part en part et vous déstabiliser, si elles ne vous aveuglent pas... Cette couleur d'yeux inhabituelle rend le visage de Saul particulier. Elle attire et fascine. Certains diront que Saul a un regard magnifique. D'autres préfèreront penser que cette couleur polaire, gris perle, à la limite du blanc, est plus dérangeante qu'autre chose. En tous les cas c'est une des choses qu'on remarque le plus chez le jeune homme, si bien qu'il a parfois opté pour les lunettes de soleil dans des moments où la discrétion était de mise. Ses traits courbes quoiqu'un peu allongés adoucissent légèrement la dureté de ses yeux, la sévérité de sa bouche, ainsi que de ses sourcils et de son nez très fins. Malgré ça, Saul reste l'équivalent d'une "beauté glaciale" au masculin. D'autant qu'il a souvent l'air mal luné, comme il n'est pas très drôle de nature.

Le jeune homme a le teint clair. Sa carnation pâle tend sur un jaune qui laisse des doutes sur ses lointaines "origines"... Quoique. Peut-on vraiment parler d'origines dans le cas d'une naissance artificielle comme la sienne? Saul a les mains longues et arachnéennes du pianiste, malgré le fait qu'il n'ait jamais joué d'aucun instrument. Bah ouais. Vous croyez vraiment qu'il n'a que ça à foutre, hein..? Son boulot lui prend le plus clair de son temps. De toute manière, il n'a jamais eu une grande sensibilité artistique.

Les styles vestimentaires de Saul changent en fonction de son humeur, mais surtout, en fonction du temps. Il change de garde robe comme de chemise. Soucieux de rester incognito, sauf lorsqu'il est avec Vindicte (où il garde un look cuir badass mais "banal") il change d'allure dès qu'il le peut, et ne reste "le même" que quelques mois à chaque fois. Il n'a pas de fonctionnement précis. Il peut aléatoirement opter pour des look qui se remarquent: couleurs qui piquent les yeux, punk, hippie, SM, emo, jean T-shirt de gros geek... Mais il ne reste pas dans le registre adolescent et choisit aussi de taper dans les costards, voir même dans des styles tout à fait banals tels que les habituels pulls, pantalons de coton, sweat-shirt et autres chemises à carreaux. Bon. Bien sûr, ça... C'était avant de se faire avoir et de se voir attribuer le rang de pet invendu. Dernièrement, et outre ses activités récentes qui lui ont valu de se retrouver dans cette situation "légèrement" inconfortable, Saul avait ses armoires remplies de vêtements tous plus noirs que les autres, et les accessoires qui allaient avec, le tout tapant invariablement dans le look pseudo-gothique. Reste à voir si il aura l'occasion de récupérer ce qui lui servait provisoirement de fringues...

¦Signes distinctifs/Autres¦ ? Pas mal de piercings fins - il a fait bien attention à demander un calibre minimal de sorte à ce que les "trous" ne soient pas visibles au cas où il ait besoin de se charger le visage de plus ou moins de métal en fonction des identités qu'il incarne. En tout et pour tout Saul possède un piercing sur la lèvre, sur la langue, sur la narine gauche, sur l'arcade sourcilière droite, un sur le téton, trois piercings sur chaque lobe, deux sur le haut du cartilage de l'oreille gauche et quatre dans l'oreille droite (pour visualiser plus facilement: (Lien) conch, tragus, snug, forward helix)

Saul est le père biologique d'un petit mongrel de quatre ans, qu'il a à peine eu le temps de reconnaître: Jesse Andersen. Malgré son cynisme, son pragmatisme et son manque de scrupules, Saul est un père aimant qui n'a pas hésité à prendre des risques pour améliorer les conditions de vie d'un enfant qu'il ne sera sans doute plus jamais autorisé à voir. Jesse doit en réalité être une de ses seules véritables faiblesses, sur le plan affectif.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Description mentale¦
Saul est un ordinateur. Le jeune homme possède une intelligence extrêmement fine qui guide quasiment tous ses choix de vie et ne laisse quasiment pas place à sa sensibilité. Il n'a aucun scrupule et n'hésitera pas à tuer pour sauver sa peau si nécessaire. La famille reste malgré tout une valeur très chère à ses yeux, et c'est bien pour ça qu'il a eu des problèmes...

Saul est une personne calme, posée. Il est calculateur, réfléchi, peu loquace, voire sordide. Ce n'est pas quelqu'un de drôle. Il n'a pas énormément d'humour. C'est un personnage secret qui s'est habitué à une vie de mensonge et n'a besoin de rien, ni de personne. En théorie.

N'étant pas totalement inhumain, Saul est en réalité énormément attaché au membre du gang dont il a fait partie quatre ans: Vindicte. Aleksiz, Maarit et Katrin Nikolaï, ainsi que son fils Jesse, comptent plus pour lui que le reste de son existence. Il a réapprit avec eux ce que cela signifie de tenir à quelqu'un d'autre, et d'avoir des attaches, ainsi qu'un sens de l'honneur et de la dignité... Il a réapprit l'humanité, en quelque sorte, mais est aussi devenu bien trop vulnérable à son goût. D'où sa situation actuelle, franchement pitoyable.

Saul est psychologiquement fort et capable d'intérioriser ses malheurs. Il n'explosera que très peu souvent - sauf de colère, peut-être. Il faudra en faire beaucoup pour le voir vaciller face à l'adversité, d'autant que l'air de rien, il a beau paraître posé, c'est une vraie tête de mule. C'est pas non plus pour rien qu'il s'entendait extrêmement bien avec Aleksiz Nikolaï fut un temps [futur DC ; )].

Possédant un instinct de survie extrêmement développé, le jeune homme fera son possible pour sauver sa peau même lorsque la situation semble désespérée. Il n'est pas du genre à abandonner la partie facilement.

Saul est du genre froid, et à ne vivre qu'à moitié. Il a pourtant découvert certains plaisirs de la chair - avec des femmes, créatures rares qui le fascinaient - et il est dorénavant capable de s'ouvrir à certains plaisirs même si on le verra difficilement se péter la ruche jusqu'au coma éthylique, ou encore chanter à tue-tête pour le plaisir de faire l'idiot. D'un point de vue sentimental et sexuel, il ne se pose que peu de questions, n'étant pas tellement porté sur la chose en fait, quoiqu'il ne soit qu'un homme et ait forcément une parcelle de vie liée à cet élément qui le façonne en tant qu'être humain, comme tout le monde d'à peu près entier et correctement conçu, quoi. Il a déjà couché avec des femmes. Rien ne dit que les hommes n'attisent pas son intérêt... Disons qu'il n'a juste pas été chercher plus loin.

Enfin, Saul déteste cette société dans laquelle il vit. C'est bien pour ça qu'il a fait son possible pour la contourner, cherchant tous les moyens à sa disposition de gruger le système et de faire des pieds de nez à ses dirigeants. Bien est pris qui croyait prendre! Le jeune homme a un clair problème avec l'autorité et ne va juste pas supporter le tournant que vient de prendre sa vie.

¦Défauts majeurs¦ ? Froid, calculateur, menteur, n'a pas d'humour et peu de scrupules. C'est un égoïste fini.
¦Qualités majeures¦ ? Loyal (si si), surdoué, rusé, courageux, il a le sens des responsabilités et est aimant pour les rares fois où il lui arrive d'aimer
¦Troubles/Phobies¦ ? Accro du contrôle. Peur intense d'être réduit à l'état de pet ou de meuble, laquelle s'est réalisée.
¦Particularités¦ ? Anormalement agréable à regarder et intelligent. Quelque chose cloche.
¦Manies¦ ? Regarder les gens d'une manière qui tuerait presque n'importe qui, même quand il n'essaie pas d'être désagréable. Son habituelle immobilité fait peur, c'est à peine si on le voit respirer.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Histoire du personnage¦

"Monsieur Andersen. Puisque vous semblez trouver ce cours barbant à souhait, vous serez sans doute capable d'écrire la preuve du théorème cité plus tôt?"

Les pupilles polaires du garçon se détournèrent de la fenêtre embuée au travers de laquelle elles s'étaient un temps perdu. Son regard morne, ennuyé, se ficha dans celui de son professeur dont la broussaille des sourcils semblait être prête à lui recouvrir les paupières. Saul soupira très clairement puis se leva dans un raclement de chaise, pour s'approcher du tableau et commencer sans attendre à inscrire cette fichue preuve à sa surface. Comme si il n'avait que ça à faire...

Le professeur sembla perdre contenance, et resta une fois de plus coi face aux compétences de son élève, lesquelles dépassaient largement le niveau demandé dans les classes desquelles il s'occupait. Il était évident que Saul Andersen n'avait rien à faire ici. Cet étrange garçon se démarquait du reste de ses camarades sur bien des points. Une intelligence trop pointue pour le commun des citoyens... Une beauté trop fine, trop dangereuse et affutée, qui semblait être largement exagérée pour son rang... Saul Andersen attirait l'œil et les jalousies de ses camarades. Le jeune homme, renfermé, semblait très peu s'en soucier. Il était du genre peu loquace et semblait subir son existence plus qu'autre chose... C'était peut-être normal, après tout, quand l'ensemble des autres élèves s'évertuaient à faire remarquer sa différence, et quand ce garçon passait ses journées à s'entendre rabâcher en cours des trucs qu'il savait déjà, ou bien qu'il était largement capable d'assimiler en l'espace de quelques minutes voire de quelques secondes d'attention. La cloche sonna et l'ensemble des élèves se leva dans un nouveau raclement de chaises tandis que Saul retournait à sa place, son travail enfin achevé. Sans un mot, il rangea ses affaires de cours dans son sac, puis s'apprêta à sortir dans le couloir. Le professeur l'arrêta tandis qu'il passait devant son bureau:

"Andersen.. Deux minutes."

L'élève tourna la tête. De nouveau ses iris gris froids tombèrent dans ceux du professeur qui manqua d'avoir un frisson dans la nuque.

"Oui?"

Le regard du jeune homme pouvait sembler dérangeant: il avait toujours eu le don de mettre l'enseignant mal à l'aise. Malgré ça il ne détourna pas la tête, trop fier pour "perdre" un duel de ce genre avec un élève.

"Je vous dispense du reste de mes enseignements. Venez si vous le souhaitez mais si vous ne le faites pas je ne vous en tiendrai pas rigueur. Contentez-vous d'être là pour les examens."

Une légère lueur de surprise sembla passer sur le visage habituellement si froid de Saul, lequel ne s'était pas attendu à un tel relâchement de la part d'un professeur.

"Vous comptez noter ma présence sur la fiche d'appel quitte à falsifier les archives de l'académie..? Faites si ça vous chante, mais le reste de la classe finira forcément par trouver suspectes mes absences répétées. Et vous savez quand une rumeur court et qu'elle est justifiée... On a tôt fait de déterrer les cadavres qu'elle cache. Je préfèrerais que vous appuyiez ma demande de dispense administrative par une lettre de recommandation, cela serait certainement moins dangereux pour votre carrière."

Le professeur resta silencieux un instant, constatant qu'il n'avait en effet pas réfléchi aux conséquences d'un abus de pouvoir de sa part. Il hocha la tête et Saul alla jusqu'à lui rendre une ombre de sourire.

"Je vous recontacterai en temps voulu. Merci de votre coopération."

Après un bref salut, le jeune homme sortit dans le couloir, prêt à rentrer chez lui pour s'adonner à des activités plus intéressantes que celles avec lesquelles il perdait le plus clair de ses journées, somnolant au fond d'une salle de classe.

--

Résumons donc ce qui aurait pu être l'existence banale d'un citoyen lambda, si le hasard n'avait pas mis son nez dedans et ne l'avait pas suffisamment compliquée pour qu'elle prenne des proportions toutes autres. Prénom: Saul. Nom: Andersen. Une simple boule de chair et de cheveux sortie tout droit des cuves destinées à mettre au monde les êtres les plus fades et incolores que comptait Amoï en son sein. Les cheveux du bambin, d'un brun chaud et doux, restaient suffisamment foncés pour se fondre dans la masse de la populace. Ce sont sans doute ses pupilles grises, éternel rappel, qui entraînèrent la surprise de ses pères lorsque leur couleur fut enfin fixée quelques mois après l'arrivée de Saul dans la famille.

L'enfant grandit. Comme dans les contes, l'on pourrait expliquer comment il gagna en beauté et en intelligence, faisant ainsi la fierté de ses parents qui avaient bien du mal à suivre l'évolution d'un enfant qui n'avait absolument rien de "normal". Il y a peu de choses à dire de cette première parcelle de vie pour Saul. On l'inscrit à l'académie pour humain et il avança dans ses études avec un brio qu'on aurait presque pu qualifier de suspect. Relativement peu avide de relations humaines, le jeune homme ne regrettait aucunement le manque de convivialité de ses camarades, lesquels semblaient se méfier de lui sans doute à cause de ce qui émanait de sa personne ainsi que de ses résultats scolaires impressionnants. Saul appréciait ses parents quoiqu'il ne se sentit que très peu concerné par leur devenir. C'était comme si le jeune homme n'était capable de n'éprouver que des sentiments vagues et sans aucune sorte d'intensité. Saul vivait tel un somnambule, désintéressé. Sa curiosité ne s'éveillait que lorsqu'il s'enfermait chez lui et plongeait la tête dans divers projets qu'il inventait lui-même, ponctué d'expériences physiques et de hack informatiques en tout genre. Ses compétences supérieures lui permettaient en effet de rentrer avec aisance dans divers systèmes d'information, qu'il laissait en l'état après avoir espionné leur contenu, contenu qu'il analysait bien souvent par la suite pour tenter d'émettre diverses conclusions plus ou moins utiles à sa vie quotidienne: Évolution économique de la planète? Inflation? Guerres entre partis importants? Saul était capable d'obtenir un tas d'informations pointues qui bien souvent lui permettaient d'émettre des avis pertinents. Le jeune homme se contentait de traiter les affaires de Seala et restait prudemment en "surface" du réseau, n'allant pas jusqu'à tenter d'infiltrer Jupiter pour voler des informations concernant Tanagura, ou quelque affaire trop secrète qui reliait Seala à la maîtresse numérique de la planète. Peu désireux de se mettre en danger - et de mettre ses parents en danger - le jeune homme préférait éviter de se faire remarquer, d'autant qu'il était très loin d'être sûr d'arriver à percer les défenses du système le plus avancé disponible sur le réseau "commun". Il était intelligent, certes, mais l'arrogance était un vilain défaut, et telles actions n'étaient pas à prendre à la légère.

--

C'est sans doute ses capacités hors du commun qui l'empêchèrent de faire les frais des désirs de certains hommes dont la perversité n'avait d'égal que leur cruauté et leur manque de scrupule. Saul ne passait pas inaperçu. Il était connu dans son quartier et passait pour un prodige dans bien des sens du terme - bah quoi? Après tout dans une société telle que celle là il n'y aurait rien d'étonnant à juger un être "prodige" sur la base de critères esthètes. Des rumeurs à son sujet couvaient sans cesse. Certains pensaient qu'il n'était pas celui qu'il "prétendait" être et que sa naissance avait en réalité été celle d'un pet de qualité. D'autres inventaient des concepts fantasques et se plaisaient à croire que les blondies avaient infiltré la société humaine pour l'espionner en usant d'artifices tels que les perruques pour passer inaperçu. Bref. C'était du grand n'importe quoi. Mais ce raffut entraîna l'intérêt de certaines personnes peu recommandables...

Il existait des blondies dont les pratiques "déviantes" avaient tendance à dresser les poils sur l'échine de tout être normalement constitué. Il en existait un, entre autre, qui s'intéressait de très près à Seala ainsi qu'à sa "faune"... Ce blondie, qui collectionnait les pets au point que cela en vienne une véritable névrose, était connu pour les préférer désobéissants, rebelles. Il prenait un plaisir fou à les dresser jusqu'à briser leur volonté et en faire ses jouets pour l'espace de quelques mois, au bout desquels il les revendait ou bien les gardait en tant que meubles car son intérêt pour eux se tarissait soudain. Aaron St John - car tel était son nom - possédait plusieurs meubles qui parcouraient Seala à sa place. Soucieux de ne pas se "salir" en descendant lui-même parmi le petit peuple, il laissait ses serviteurs faire le boulot à sa place, et lui dégotter des recrues de "choix" qu'il n'hésitait pas à enlever en pleine rue et à acquérir de manière plus ou moins "orthodoxe".

C'est par une chance inouïe que Saul parvint à se rendre compte que certaines adresses IP se retrouvaient bien trop souvent dans les logs de ses pages personnelles consultées. Paranoïaque et curieux de nature, le jeune homme chercha leur provenance et parvint à récupérer quelques textes dont l'envoi n'avait été crypté que grâce à quelques procédés peu difficiles à contourner. Il tomba sur des exemplaires de plusieurs conversations d'un homme pour son maître, très visiblement. L'un des mails le concernait d'un peu trop près.

Citation :
"J'ai surveillé le garçon comme vous l'aviez demandé. Il semble calme mais d'une humeur souvent maussade, je pense qu'il vous plaira beaucoup. Ce qu'on dit de lui est vrai: vous trouverez sans doute que sa beauté n'a rien à faire dans les rues de Seala.

Saul Andersen est une tête et selon ses professeurs, son niveau d'intelligence n'est pas courant. Vous êtes bien trop ingénieux pour vous faire prendre au piège par un simple humain mais prenez malgré tout garde: il est sans doute trop rusé pour qu'on puisse se permettre de ne pas le garder à l'oeil. Je pense qu'on pourra faire en sorte qu'il soit ramassé dès que vous aurez donné votre accord définitif."

Saul se souvient juste s'être relevé en faisant tomber sa chaise, et d'avoir reculé en blêmissant à chaque pas. Paniqué, il aura agir sans réfléchir et sans considération aucune pour ses pères, lesquels n'allaient pas être au courant du stratagème utilisé par le jeune homme pour échapper à cette situation d'apparence inextricable.

--

Ni une, ni deux. C'était la première fois que Saul montait un plan de ce genre. C'était extrêmement dangereux, mais il avait le choix entre ça, et une vie d'esclavage qui le répugnait d'avance. Le jeune homme alors âgé de quinze ans, tentant de ne pas succomber à la panique, monta tant bien que mal une combine visant à éteindre définitivement l'intérêt qu'il pouvait éveiller chez les têtes blondes qui dominaient cette "société pourrie", ainsi que Saul voyait cette dernière.

Le jeune homme commença par vendre son ordinateur. Attendant une absence programmée de ses parents, lesquels partaient de temps à autre un week-end afin d'être seuls un moment, Saul prit des risques en sortant de nuit dans les bas-fonds, de sorte à corrompre l'un des "clochards" qui y vivaient, grâce à sa monnaie fraîchement acquise. Par un coup de chance le jeune homme ne se fit pas égorger sur place et trouva "chaussure à son pied" dans le sens où un sans-le-sou accepta de participer à son plan.

Faux témoignage. Saul attendit la nuit tandis qu'il était seul à l'appartement. Une allumette mal éteinte dans une poubelle... Saul attendit d'être certain que le feu prendrait avant de sortir de l'immeuble par une porte dérobée, et de s'évanouir dans la nature. Le brasier prit progressivement de l'ampleur jusqu'à lécher de ses flammes l'appartement entier. L'homme payé par Saul se précipita chez le concierge de l'immeuble pour annoncer la nouvelle à ce dernier. On ne se rendit compte que trop tard de l'incident: le feu gagna l'immeuble entier et prit de nombreuses vies innocentes.

Saul pouvait être sans pitié lorsqu'il s'agissait d'assurer sa survie. Brûler l'appartement de ses parents et tuer ses voisins dans l'incendie était un mal acceptable si cela lui permettait d'arriver à ses fins - pas des moindres. On pouvait dire que le jeune homme n'avait pas froid aux yeux, et était plutôt ambitieux. Le clochard qu'il avait engagé était seul témoin de la "scène". Il jura avoir vu une silhouette s'agiter dans les flammes de l'appartement duquel provenait le feu - celui de Saul en l'occurrence. L'état de l'appartement en question était tel qu'on renonça à l'idée de trouver une trace d'ADN dans les cendres qui restaient de ce dernier. Le plancher s'était effondré et les débris d'un étage se mixaient à ceux de celui du dessous, si bien qu'on renonça même à l'idée de chercher les squelettes dans cet amas de rien qui remplaçait dorénavant le bâtiment. L'incident ne ressemblait en rien à un acte criminel: on se fichait bien de ce qui pouvait advenir de quelques citoyens pris dans un drame domestique. Tous ceux qui avaient disparu furent comptés dans les victimes de l'incendie, si bien que Saul passa du statut de "citoyen" à "décédé prématurément". Il laissa ses parents en proie à la tristesse et à la pauvreté. Une dizaine de jours plus tard, le clochard sous les yeux duquel il avait fait miroiter son argent fut retrouvé pendu dans une ruelle. D'aucun dit que d'avoir été témoin de cet horrible incident avait fini de détraquer son esprit déjà sévèrement atteint. Saul trouvait avant tout extrêmement imprudent de laisser cet individu dépenser sans compter un argent qu'il n'était pas censé posséder, d'autant qu'il possédait des informations qui devaient absolument disparaître, et ce aussi rapidement que possible. Il était assez simple de faire ce que l'on voulait d'un homme ivre mort déjà affaibli par une vie de misère... Il faut bien dire que sa victime ne lui a pas rendu la chose ardue. Avec l'argent qu'il avait récupéré, il serait bientôt capable d'acheter un nouvel ordinateur, ce qui pourrait s'avérer fort utile par l'avenir... Car si il souhaitait survivre, alors il devait mettre en avant ses capacités et les mettre au service de ceux qui en auraient besoin.

--

Ce fut donc le début de la vie d'une ombre... Un être inexistant, une légende urbaine dont la présence s'effaçait dès que quelqu'un posait le doigt trop près de lui. Saul prit ses quartiers dans les coins malfamés où les gangs faisaient leur loi. Il traînait dans les vieux cafés et les bars où il pouvait trouver l'ombre d'une vieille connexion, utile parfois à certaines de ses recherches. Multipliant les apparences et les identités, acteur à temps plein, Saul n'était véritablement "personne". Son job: informateur. Ses contacts avec ses clients - des gangs, n'importe lesquels. Amis, ennemis, pro ou anti-blondies se faisaient dans un anonymat quasi total, car le jeune homme faisait en sorte de changer de tenue comme de chemise et de ne montrer de son visage que cette paire d'yeux si caractéristique qui prouvait à ses clients qu'ils parlaient bien à la bonne personne: "Gray Fox", de son nom de code qui devait absolument tout à son efficacité ainsi qu'à cette seule caractéristique physique qu'il laissait les autres connaître de lui. Il multiplia les colorations - rouge, noir (tout ce qui est autorisé XDD) - ainsi que les coupes de cheveux, rendant quasi impossible toute identification.

Certes, Saul avait de la concurrence, mais il était plutôt doué dans son boulot et donc plutôt populaire, d'autant que sa façon de jouer au "fantôme" amusait pas mal de gangs qui se demandaient bien qui pouvait se cacher derrière cette personnalité mystère. Personne n'osa porter la main sur lui, car ses informations étaient trop précieuses pour qu'on se permettre de dévoiler son jeu juste sur un caprice idiot.

C'était effectivement le début d'une vie "underground", solitaire et silencieuse... C'était aussi le début d'une vie de débauche, de stupre et de luxure. Ou pas. Mais un peu quand même. Saul n'était pas du genre à sauter sur tout ce qui bougeait mais à force de pérégrinations, le jeune homme eut l'occasion de rencontrer pour la première fois de sa vie quelques unes des rares femmes qui peuplaient Amoï. Ce n'était pas tant une question de préférences. Saul ne s'était jamais demandé si il préférait les hommes aux femmes, ou inversement, n'essayant même pas de savoir si il avait une préférence quelconque envers des créatures qu'il n'avait jamais rencontrées. La première fois que l'adolescent rencontra une femme, il fut avant tout fasciné à la découverte de cet être totalement différent de lui. C'est sans doute cette fascination qui le poussa à franchir un cap et à expérimenter des sensations auxquelles il n'avait que rarement laissé la porte ouverte jusqu'à présent. Cette expérience fut une découverte pour le jeune homme qui commençait à véritablement "vivre" dans ce milieu rempli d'aléas, d'imprévus, et de dangers.

Cette parcelle de vie dura deux années entières, pendant lesquelles Saul sut garder l'anonymat et rester ombre parmi les ombres, en affutant ses talents de petit malin.

--

Ce fut ce genre de rencontre qui changea sa vie du tout au tout, une fois de plus. En trainant dans le milieu des gangs, Saul finit par faire la rencontre de deux personnalités fortement intrigantes puisqu'il s'agissait en réalité de deux femmes - oui oui - liées par le sang. La mère, Maarit, commençait à être certes fortement défraîchie par l'âge. Elle était aussi la "matriarche" d'un gang dont le fils - Aleksiz Nikolaï - était chef. Chose extrêmement rare, la mère avait aussi donné naissance à une fille: Karin. Cette fille était encore jeune et très belle, et comme de par hasard, elle ne manqua pas d'attirer l'attention de Saul lorsque ce dernier la rencontra. Il était encore et toujours vulnérable face aux charmes des rares femmes qui avaient l'occasion de croiser son chemin. La jeune femme n'était pas aussi "facile" que celles qu'il avait déjà eu l'occasion de rencontrer. Elle s'était faite violer plus jeune et était loin d'être le genre de nymphomanes pondeuses qu'on pouvait rencontrer de temps à autre en cherchant bien. Malgré tout Saul parvint à la séduire suffisamment pour l'emmener dans son lit. Le jeune homme n'avait juste pas prévu de laisser à sa "conquête provisoire" un cadeau des plus inattendus. Lorsqu'il revint la voir deux mois plus tard après une absence qui avait laissé la pauvre éplorée, Saul apprit que la jeune femme portait son enfant. Les poings d'Aleksiz - qui lui cassa la gueule pour se venger d'avoir couché avec sa soeur et de l'avoir embarrassée d'un môme qu'elle n'avait pas demandé, oui oui - ne suffirent pas à atténuer l'intensité de la surprise de Saul.

On aurait pu s'attendre à ce que le jeune homme refuse ses responsabilités et se fonde dans la nature une fois de plus, comme il savait si bien le faire. Si on lui avait dit à l'avance qu'une chose pareille allait lui arriver, il aurait même juré qu'il aurait réagi ainsi, et pas autrement... Mais voilà. Parfois, les choses ne se passent pas comme on imagine qu'elles vont se passer. Un déclic dans la tête de Saul le força à tout lâcher. Out sa vie d'informateur fantôme... Out l'absence d'identité, et out sa neutralité. Saul allait avoir un enfant. Rares étaient ceux qui pouvaient se targuer d'avoir cette chance: un enfant à eux, de leur sang, et pas adopté une fois sorti de la cuve...

Saul décida de rejoindre le gang "Vindicte" et d'abandonner sa vie nomade pour enfin retrouver un soupçon de stabilité, même si cette stabilité le mettait en danger. Vindicte, le gang d'Aleksiz et de sa famille, était totalement anti-blondie. Leur but à long terme était de changer cette société afin de la rendre plus juste et plus équitable, même si ils n'avaient encore trouvé aucun moyen potable de combattre Jupiter et l'élite de Tanagura. Mais il y réfléchissaient, constamment, tout en tentant de gagner en influence et en richesse pour améliorer leurs chances de réussir un jour. Peu désireux de raconter toute son histoire à ses nouveaux alliés, Saul se forgea une identité et leur servit donc un beau mensonge au sujet de ses origines: "Saul Pavlov, délinquant et orphelin vivant depuis toujours dans les bas-quartiers, ou plutôt, survivant comme il peut dans ces derniers". Saul fit croire en son incapacité partielle à aider le groupe: il se fit passer pour un jeune homme simple d'esprit, incapable de faire quoique ce soit à l'endroit. Cette couverture lui permettait de jongler entre sa vie avec le gang et son véritable job d'informateur, qu'il n'était tout de même pas prêt à perdre si facilement. Saul partait souvent pendant des couples de jours pour revenir comme une fleur et jamais sans aucune explication... Puis vint la naissance de son fils: Jesse.

Malgré le mensonge dans lequel il vivait, Saul s'attacha à son fils plus qu'il ne l'aurait dû. Cet attachement alla jusqu'à l'effrayer, car il se rendait compte du lien qui jour après jour se renforçait entre lui et l'enfant, formant une faille dans ses boucliers. Une tendresse inhabituelle émanait de sa personne dès qu'il était avec Jesse, et cela, tout le monde le remarqua, si bien que même Aleksiz - qui le détestait foncièrement - finit par réviser son avis sur Saul, et par devenir agréable avec lui. Quatre ans plus tard, Saul était intégré au gang. Il n'aimait pas Karin mais éprouvait une véritable tendresse presque fraternelle à son égard. Son fils était devenu toute sa vie. Maarit l'amusait et il la considérait presque comme une mère.Aleksiz était en quelque sorte devenu son meilleur pote même si ils n'arrêtaient pas de se vanner l'un l'autre à longueur de journée. L'amour vache, version amitié. Jesse était un enfant étonnamment doux et sage. Sa couleur de cheveux était fortement inhabituelle, et forçait Saul à craindre pour l'avenir de son fils: Jesse avait les cheveux châtain clair, prenant quelques nuances rousses au soleil. Un truc absolument pas commun pour un mongrel, en somme. Les blondie risquaient de s'intéresser d'un peu trop près au bambin. Saul décida donc de faire son maximum pour protéger l'enfant de leur régime tyrannique. Bien entendu, ça ne peut pas se terminer sur un happy end. Sinon, c'est pas drôle.

--

Comme quoi, Saul aurait mieux fait d'être plus prudent. Comme quoi, être mercenaire n'empêche pas d'être la proie de certaines rancunes tenaces, lorsque les gens décident de vous tenir responsable des contrats qu'on vous a chargé de mener à bien. Un jour, Saul rentra au QG du gang comme à son habitude - comme une fleur, limite la bouche en coeur - et se fit accueillir par le poing bien envoyé de la furie rouge dénommée Aleksiz Nikolaï. Inutile de le préciser: c'était douloureux, et Saul ne put que se demander d'où venait cette hargne que son meilleur ami venait de lui envoyer en pleine poire. Saul avait presque fini par croire en l'identité qu'il s'était forgée, et qui l'avait peut-être un peu "ramolli"... Il tomba de très haut lorsqu'on le traîna dans la pièce principale de leur taudis pour le mettre devant un écran, et que l'on "rembobinait" une vidéo pour la lui passer.

"Tu peux m'expliquer un peu ce que ÇA veut dire??! DUCON!!"

L'image de Jesse apparut à l'écran. Le pauvre petit qui avait dorénavant quatre ans semblait trembler de peur. Il était bâillonné, et attaché sur une chaise. On ne voyait que le corps de son tortionnaire. Puis une voix retentit:

Citation :
"Gray Fox, ou bien Saul Pavlov, qu'importe... Ouais. On sait que c'est toi mon vieux. Visiblement tu étais sur ton petit nuage et tu as oublié d'effacer tes traces. Nous, on oublie pas ce que tu nous as fait...

C'est bien ton fils, le renard? Il est beau hein... Pour l'instant. Écoute. On veut bien "oublier" toutes les merdes que tout nous a fait subir... Si cette après-midi, 15h, tu nous rencontres à l'adresse qui s'affiche à l'écran, là.. Tu vois? Pas dur, c'est pas loin. Surtout, tu viens seul. De toute façon je suis pas sûr que tes copains apprécient beaucoup le mensonge dans lequel tu les as semés pendant quatre longues années... hm?"

La vidéo s'arrêta, laissant Saul en proie à une horreur indicible.

"... De quand ça date?"

"Aujourd'hui. Sinon je t'aurais déjà tué, salope de fouine... Alors tu vois... Karin est pas au courant, et j'compte pas lui dire. Jamais. Mais ce que tu vas faire... C'est que tu vas sortir ton cul de cette chaise, et que tu vas gentiment le grouiller à ce rendez-vous... Et si t'es aussi intelligent qu'on le dit, tu vas sauver le gamin et le ramener... Après ça, je veux plus te voir chez nous... Tu disparais, purement et simplement... Ok? Et si tu t'avises de rater ton coup... Si le gosse crève par ta faute... J'aurai ta peau. Je te le promets."

Duel de regards, l'un électrique et l'autre glacial, mais tout aussi profond l'un que l'autre. Saul se releva et sortit sans un mot, malgré un fort pincement au cœur qui avait de multiples raisons d'être. Il n'avait pas le temps de réfléchir. Pour la première fois de sa vie, il devrait faire sans plan: il n'avait que quarante-cinq minutes pour être sur les lieux du rendez-vous.

--

"... Qu'est-ce que ça signifie? Où est Jesse?"

"Il n'est pas ici. En fait, c'est pas tellement de lui qu'on veut te parler..."

"...... Je croyais que vous voudriez un contrat, un truc de ce genre... Je suis là pour Jesse. Et vous? Qu'est-ce qui vous arrange? Vous voulez me tuer? Ou bien vous payer mes services à vie et gratuitement?"

"Ha... *ricanement* Bien tenté Fox, mais on vient vraiment pas pour ça. Merci d'avoir confirmé: c'est de toi dont il est question. Game over. C'est dommage, non?"

... C'était mort. Saul ne comprenait pas tout, mais il était désormais quasiment certain que les objectifs de ces hommes - qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam - n'étaient pas une vengeance quelconque. Ils lui en voulaient à lui en particulier. Saul eut l'impression de revenir six ans en arrière... Lors de sa fuite désespérée, tandis qu'il faisait son possible pour échapper au blondie qui le prisait. Jesse était peut-être déjà mort. Douleur et désespoir explosant dans sa cage thoracique, Saul tenta de fuir pour au moins sauver sa peau... Mort, ou prisonnier, il ne pourrait plus rien pour Jesse. Mais ils étaient trop nombreux et ils l'encerclaient. Saul était piégé. Une douleur vrilla son crâne et un noir d'encre remplaça sa vision. Il vit le sol zoomer à grande vitesse... Puis plus rien. Juste le néant.

En réalité, Gray Fox et ses activités illégales étaient bien trop connus. L'absence d'identité de cet informateur aux compétences hors du commun avaient éveillé l'intérêt - et surtout l'irritation - de Jupiter, qui se demandait qui pouvait bien se moquer d'elle et de ses fils en échappant ainsi à toute surveillance, et en faisant preuves de capacités presque intolérables pour un être de ce genre de caste. Gray Fox avait déjà trempé dans des affaires dangereuses concernant Tanagura d'un peu trop près. Il n'était pas exclu qu'au cours de certaines missions il en soit venu à enfiler une perruque pour se faire passer pour ce qu'il n'était pas, ce qui était le comble du blasphème. Des humains formaient un gang à la solde des blondies et espionnaient les bas-quartiers en échange de conditions de vie meilleures et de l'assurance de ne jamais terminer en tant qu'animal de compagnie pour blondie. C'était ces humains qui avaient réussi à pister Saul puis à capturer Jesse pour forcer Gray Fox à sortir de sa tanière volontairement. Le but de cette opération était de lui faire avouer son identité pendant leur rencontre - car ils n'avaient alors aucune certitude que Saul Pavlov soit effectivement, réellement Gray Fox. Ayant enfin confirmation, le gang ennemi avait capturé Saul afin de le ramener à leurs maîtres. Gardant Saul drogué pour éviter d'avoir à se soucier de ses jérémiades, on avait alors procédé à une comparaison d'empreintes digitales. On en avait conclu que Saul Pavlov était en réalité Saul Andersen, jeune citoyen censé être mort six ans auparavant dans l'incendie qui avait détruit son immeuble.

Le mystère était élucidé, et la colère de certains hauts placés était telle que l'étrange beauté du jeune homme fut la seule chose qui lui évita un aller-direct en bloc opératoire et une vie entière de servitude fade et désespérée. On hésita à le coffrer. Finalement, comme on connaissait la révulsion que Andersen avait à l'idée de servir les blondie, et comme cela aurait été un véritable gâchis de ne pas profiter d'un corps aussi admirable que le sien, on décida de le mettre hors d'état de nuire en le vendant comme pet sur le marché aux esclaves... Une histoire peu commune, pour un pet singulier qui ne correspondrait certainement pas à tous les goûts.

Saul prend conscience difficilement suite à plusieurs jours de détention et d'inconscience forcée par des drogues toutes plus handicapantes les unes que les autres. Il est dorénavant à vendre, mais il est évident que son passif en fait une denrée dangereuse, à ne certainement pas mettre entre toutes les mains.

Les membres de "Vindicte" ont été recontactés par leurs ennemis. Contre une somme d'argent absolument gigantesque, Jesse a pu être récupéré en forme, et en vie. Le gang a maintenant d'énormes soucis financiers car quasiment tout son capital vient de passer dans la libération du bambin. Aleksiz Nikolaï est considéré comme beaucoup trop enclin à la sensiblerie par un grand nombre de personnes "du milieu". Mais il était hors de question de laisser son seul neveu mourir aussi bêtement.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦HRP¦
¦Votre âge¦ ? 22 ans
¦Des doubles comptes?¦ ? Pas encore 8D
¦Des questions ?¦ ? o/ Pas pour le moment mais ça pourrait venir
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Dernière édition par Saul Andersen le Lun 17 Jan - 0:24, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jupiter
PNJ - Personnage Non Jouable
avatar
PNJ - Personnage Non Jouable
Féminin
INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours] Mer 12 Jan - 11:49

Désolé pour le retard, je viens de répondre à ton mp.

Bon courage pour ta fiche !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ai-no-kusabi-rpg.forumactif.org
Saul Andersen
Pet - Animal de compagnie
avatar
Pet - Animal de compagnie
Masculin

MessageSujet: Re: Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours] Lun 17 Jan - 0:27

Merci bien :3 j'en avais marre que ça traîne alors voilà c'est fini.
J'espère que ça conviendra et que j'ai pas été trop loin dans mes délires! Sinon je change *sbam*

(PS: parfois la police du post s'affiche bizarrement chez moi depuis une certaine quantité d'ajouts et malgré le fait que le html et le bbCode soient restés le même mais ça remarche quand je réactualise donc... je sais pas /o/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jupiter
PNJ - Personnage Non Jouable
avatar
PNJ - Personnage Non Jouable
Féminin
INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours] Lun 17 Jan - 11:19

Fiche validée !
WAOUHhhhhhhhhhhhhhh j'adore !!!! tu es complètement dans le contexte, c'est magnifique !
Bienvenue parmi nous !!! Amuse toi bien, jeune Pet !


Pour les soucis, est-ce que ça te fais ça sur tout le fofo ? Ou uniquement sur la présentation ? J'ai eu ce soucis aussi au début que j'ai commencé à installer des codes par-ci et par-là et depuis, je n'ai plus de problème... si ça fait ça sur tout le fofo, peux-tu me faire un "imprime écran" et m'envoyé ça par mp ? Ainsi je vais me renseigner pour régler le problème ^^

Je verrouille ta présentation !! clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ai-no-kusabi-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours]

Revenir en haut Aller en bas

Saul Andersen - Pet (bâtard) [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» « C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire C'est une nuit d'hôtel qui mène à l'autel plus tard » || Cours Edekia
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: •• LES PRÉSENTATIONS-