Bienvenue sur Ai No Kusabi RPG, Invité !

Ce forum est un RPG YAOI basé sur les OAV ainsi que sur le roman "Ai No Kusabi".

Compte tenu du caractère particulièrement violent et/ou sexuel (ou érotique), que peuvent contenir certains messages, nous déconseillons fortement l’inscription aux moins de 18 ans et aux personnes trop sensibles.

Nous attendons également de nos membres une certaine maturité, ainsi qu’un minimum d’expérience et de qualité d’écriture. Merci d'en tenir compte avant toute inscription.

>> Design optimisé pour Mozilla Firefox !!

Attention : Si certains onglets (sur la droite de la bannière ou autres) sont en décalage, actualisez la page afin que tout rentre dans l'ordre.




Ai No Kusabi refait peau neuve dans une nouvelle version !

http://ai-no-kusabi-reload.forumactif.org/

Partagez|

Blake Rhiannyr, Fire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Blake Rhiannyr
Humain libre / Citoyen
avatar
Humain libre / Citoyen

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Blake Rhiannyr, Fire ! Jeu 13 Déc - 21:38





    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

    ¦Nom¦ ▬ Rhiannyr
    ¦Prénom¦ ▬ Blake
    ¦Statut¦ ▬ A perdu sa femelle et son fils.
    ¦Age¦ ▬ 45
    ¦Lieu de naissance¦ ▬ Le baraquement de ses parents
    ¦Préférence sexuelle¦ ▬ Bi / Top
    ¦Métier¦ ▬ Gérant du Korova Milk Bar
    ¦Groupe¦ ▬ Humain
    ¦Race¦ ▬ Mongrel
    ¦Personnage vacant ?¦ ▬ Non

    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Description Physique¦
Blake n’avait plus l’âge de bêcher des risettes de connard ni de lancer des regards insolents et pourtant, il ne se privait pas d’en afficher. Les raisons seules différaient de celles de ses cadets. Quarante-cinq ans et toutes ses dents, en dépit des acides gobés, et une chevelure mi-longue que les plus jeunes pouvaient lui envier. Okay, okay, les teintures il connaissait et la sienne, autrefois noire de jais, était maintenant d’un sombre rouge aux burnes comme il se plaisait à l’appeler. La puissance de ses coups de reins se portait bien et ses vertèbres le lui rendaient bien : du haut de son mètre quatre-vingt-dix trônait une mauvaise gueule de rock star sur le déclin, éclairée d’un regard noisette incandescent. Son sourire était indécrochable, charmant, hilare ou vipérin, il lui fendait parfois le bas de la gueule comme une hideuse cicatrice : ceux qui en témoignaient avaient généralement intérêt à rectifier leur connerie avant de se faire corriger.
Nul tatouages ni coquetterie ne venait parer l’épiderme étonnamment mat du mongrel à la souplesse désarticulée. Décoration naturelle, comme il s’en flattait. Blake pouvait dire où, quand et comment il avait obtenue chacune des trop nombreuses cicatrices qui striaient son corps musclé, jusqu’à ce que l’attention ne soit portée sur celle qu’il ne fallait pas même regarder.
Blake s’entretenait, car il fallait toujours se tenir prêt et de la rock star, il avait aussi le déhanché : Iggy pop n’avait plus qu’à se rhabiller. Dahn Bahn avait sauté, son groupement s’était fait exploser, emportant vétérans, jeunes et femmes sans discriminer : tous étaient égaux dans la mort mais il fallait continuer à lutter. Il faisait maintenant bien plus attention à ce qu’il avalait et s’autorisait quelques cocktails Moloko et taffes d’opiolite qui rendaient son regard luisant et bleuté mais de son air stone, il fallait se méfier.


¦Signes distinctifs/Autres¦ ▬ Un amant s’est une fois amusé à compter ses cicatrice pour s’endormir. Ça n’a pas marché, parce que cela ne fit que l’exciter, mais en théorie, ça aurait pu. Son flanc droit présente des brulures chimiques remontant sur une partie de son bras, de son épaule et jusqu'au cou.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Description mentale¦
Malgré la mort de son fils et l’éradication de son groupuscule, Blake a encore pas mal de chose à perdre en dehors de sa seule vie, et pas seulement son bar à « drogues » où le labo clandestin qu’il co-gère. Il vit pour la lutte, pour les générations à venir, pour son protégé, pour ses gars et pour reconstruire sans cesse ce qui fut et sera encore détruit. Il n’a jamais entendu parler du mythe de Sisyphe et n’aurait rien à foutre d’y être comparé. Son mental est constitué de couches de souffrance rabattues derrière des murs qu’il érige à chaque coup dur et enduis des plaisirs artificiels ou pas que la vie arrive encore à lui offrir. Il est toujours de bonne humeur, sa verve rapide et corsée prête à déflagrer et son sourire affiché, qu’il cogne, qu’il râle ou qu’il soit plombé par le sérieux d’une situation : il ne faut pas s’y tromper, il porte un masque à la hauteur des galons conférés par la maturité. Il n’a plus de temps à perdre à « aimer », il le passe à « s’inquiéter » bien qu’il ait l’air de se comporter de manière détachée. L’esprit toujours occupé, il se court-circuite sciemment de prods pour ne pas griller son fusible avant terme et c’est un équilibre qu’il sait ménager.
Faussement râleur et punisher, il n’y a plus grand-chose qui réussisse encore à l’énerver mais il lèvera le poing avant même de réfléchir car il a une image à tenir. Ce n’est donc pas qu’il ait une forte tête, mais uniquement question d’étiquette.
Il se montre parfois en véritable dragueur invétéré et ça n’est pas pour se rassurer ni parce qu’il lui resterait encore quelque chose à prouver de ce côté : c’est une seconde nature qui ressurgit de temps à autre du passé.


¦Défauts majeurs¦ ▬ Bourru, il a le coup de poing facile ; intolérant sur l’échec envers les siens ; parfois trop perché.
¦Qualités majeures¦ ▬ Généreux et protecteur, bien que ces facettes se manifestent de manière détournées ; tenace et inébranlable.
¦Troubles/Phobies¦ ▬ Phobie des boites de conserves cérébrées.
¦Particularités¦ ▬ Ex-junkie.
¦Manies¦ ▬ Faire tournoyer les objets entre ses phalanges (lame, stylo, stick d’opio.)


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Histoire du personnage¦


Blake préparait des cocktails Moloko comme il concoctait des cocktails Molotov. Narcomaid ou artificier demande une même application et peut dans les deux cas vous sauter à la gueule : que vous vous fassiez exploser le crâne de l’intérieur où de l’extérieur n’avait plus grande importance au bout du compte. Tout était question dosage et Rhiannyr savait équilibrer ses éléments.

Très tôt il fut préparé et formé pour aider le groupement qui lui tenait de famille, élevé à la dure dans une atmosphère communiste. Il avait des frères et sœurs, sans savoir de qui il était le fils biologique et cela n’avait aucune importance. Les plus vieux étaient tous leurs parents et nulle distinction ni préférence n’était faite : leur vie était précieuse tous autant qu’ils soient et ils devaient tous se serrer les coudes. Bien évidemment, les yeux ambrés de Méva rappelait son regard noisette déterminé et la stature de Nikolaus était étrangement taillée aux mêmes dimensions que le corps que le hasard avaient bien voulu lui donner, mais cela n’allait pas plus loin. Rhyannir était le nom du doyen. Il aimait sa nombreuse famille, bien qu’il ait mainte fois pesté et juré contre tous, afin de se donner du courage, tapis dans la soute d’un vaisseau de marchandise, dans l’attente de la pause réglementaire de maintenance pour lancer le détournement. Comme des rats, ils se faufilaient partout et sa haute stature rapidement atteinte n’entravait en rien le contorsionniste qu’il était.
Les revendications n’étaient pas politiques, il s’agissait avant tout de manger et de redistribuer et les casses qu’ils menaient se déroulaient hors d’Amoï, mais sur des marchandises qui en provenaient et qu’ils rapatriaient. Des pirates, c’était ce qu’ils étaient et une telle vie était risquée. Ce fut le premier mur qu’il dut ériger lorsque tous les siens se firent décimer.

A vingt-ans passé, futur papa d’une « imprudence », il se lia avec une jeunesse rebelle qui voulait porter la révolution à Tanagura et la piraterie reprit alors qu’ils s’infiltraient dans les entreprises de distribution : mais Blake devait rester en retrait, il n’avait pas d’identité officielle et ne pouvait légalement se faire embaucher, tout juste bon à être attrapé, castré, formaté et passer sous les mains des menuisiers. Il devint donc leur artificier en mettant à profit les connaissances pratiques déjà bien éprouvées : bombes, projectiles en tout genre et relations lui permettant des moyens dont la technicité et la létalité augmentait à la vitesse grand V. Mais rester en retrait n’était pas vraiment dans sa mentalité, tapis et traqué, les contrôle de la milice s’étant alors rudement renforcé, Eos étendant son contrôle omnipotent sur Amoï, Blake du trouver un moyen de compenser. C’est alors qu’il approfondit une autre pente de sa pratique de la chimie et devint, en plus d’être un as de l’étincelle, un roi de l’allumage et concoctait des joujoux qui garantissaient des voyages intergalactiques sans bouger ses fesses de Dahn Bahn.

Il mena cette vie une dizaine d’années jusqu’à ce que sa cervelle ne vienne lui jouer de dangereux tours, le dernier n’étant pas l’explosion souterraine de son atelier mais d’entendre de la bouche de son fils, qu’il n’était qu’un sale junkie. L’organisation des révolutionnaires s'étendait, beaucoup s’étaient dégotés des boulots de coursiers et de bâtisseurs diplômés qui leur garantissaient des allers-retours à Tanagura. Blake écopa enfin d’une identité, ralentit abruptement la consommation de prod mais restait l’éternel allumé, celui qui en toute situation avait toujours un bon mot à la con, qu’il soit cramé, ouvert ou coincé sous un pilier effondré. Les contacts avec la « surface » s’intensifiaient, son matériel se complexifiait, d’autres groupements avec lesquels Highway pas lié venaient passer commande. Le Korova ouvrit cinq ans plus tard en cité basse, son fils avait quinze ans et lui ramenait tous les chats perdus qui trainaient. L’un d’eux se nommait Ewan. L’établissement à cocktails d’un genre particulier devint un repère de rebelles et de vétérans impliqués, siège du groupement « Highway ». Il s’accusera toujours de la mort de son fils. La politique était ce qui les avait réunis et fut aussi ce qui les avait séparés.

Les années passèrent, les infiltrations se précisaient, le grand jour se préparait. Le gros des troupes se trouvait à Dhan Bahn, en exercice « militaire » lorsque l’endroit explosa. Huit mois avaient passés, Blake était tombé dans une torpeur routinière et seule la présence de son protégé l’empêchait de recommencer à s’exploser les neurones.

« Et un jour, ce type étrange est arrivé, entré dans le bureau en passant toutes les portes, les moindres codes, comme s’il les connaissait. Au point qu’il s’était sentit imbitablement « observé » et avait dû faire ratisser le Korova à ses gars à la recherche de mouchards. Ils n’avaient rien trouvé sauf ses propres mouchards de sécurité. Xan, avait-il dit s’appeler. Blake le surnommait Xanax parce qu’il ne lui semblait pas net. Mais Xan amenait le paradis à portée de main et il tentait de passer un marché avec lui, sans encore avoir jugé le moment opportun pour le lui proposer. Pour l’instant, Blake parlait et Xan écoutait. Il faisait le récit de ce qu’il avait traversé en changeant le nom des protagonistes, et Dieu savait que Blake en avait à raconter. De temps à autre, il s’arrêtait en voyant le reflet jaune luire de l’ombre de la capuche qui couvrait la moitié du visage de l’homme et le rappel à l’ordre de Xan ne se faisait pas attendre. Le mec avait l'air bien monté mais face à lui c'était bien la dernière chose à laquelle il pensait. »

Le mec, sous sa visière portée bien bas sur son visage, s’intéressait à son passé, lui posait maintes questions sur ses relations présentes et ses ambitions futures. Il se mit à l’updater sur ses connaissances techniques et lui fournir au compte-goutte de quoi mettre à jour son atelier. Il n’était probablement pour lui qu’une pièce sur un échiquier mais il savait quelles cordes il devait pincer pour l’avoir à ses côtés.

La révolution reprenait. Highway to Eos, chantait-il de sa voix cassé.



¦ Petite description rapide de votre personnage¦ ▬ Blake est un vétéran de la lutte, non par son âge mais par ses origines et ses expériences. La révolution est ce qui chaque fois, le fit tomber tout en étant ce pourquoi il se redressait. Il recharge ses batteries dans des conneries qui ne sont plus digne de son âge et donne parfois l’impression de ne pas être fini. C’est parce qu’il est toujours prêt à mourir : il profite alors de tout ce que lui apporte la vie. .
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦Pouvoirs¦
¦Pouvoir 1¦ ▬ ----i
¦Pouvoirs 2¦ ▬ ------
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ¦HRP¦
¦Votre âge¦ ▬ Gnnn.
¦Des doubles comptes?¦ ▬ Keith Alexander
¦Des questions ?¦ ▬ Hey ça n'est pas à moi d'en poser !
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


Dernière édition par Blake Rhiannyr le Mar 18 Déc - 18:43, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul AM
Blondie
avatar
Blondie

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Dim 16 Déc - 12:34

Bonjour et bienvenue (oui je suis en retard xD)

Bon courage pour ta fiche

✖-------------✖-------------✖





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Rhiannyr
Humain libre / Citoyen
avatar
Humain libre / Citoyen

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Lun 17 Déc - 13:08

Merci et pas de soucis, je suis déjà de la maison xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul AM
Blondie
avatar
Blondie

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Lun 17 Déc - 18:57

Tu ne peux pas faire de DC alors ^^

Citation :
Précision concernant les doubles comptes. Afin d'éviter l'arrivée massive de comptes et risquer que les autres ne soient plus joués, nous exigeons un minimum de 50 messages postés par compte. Dont au minimum 25 massages de RP.

Quand tu auras atteints ce palier tu pourra être validée et avoir un nouveau compte.

✖-------------✖-------------✖





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Rhiannyr
Humain libre / Citoyen
avatar
Humain libre / Citoyen

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Lun 17 Déc - 19:23

OK, je le laisse reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul AM
Blondie
avatar
Blondie

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Lun 17 Déc - 20:19

Suite à une discussion en p, j'autorise A TITRE EXCEPTIONNEL ce double compte puisque vous avez l'intention de l'utiliser pour l'intrigue du forum.

Je ne le ferais pas deux fois.

✖-------------✖-------------✖





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Vance
Humain libre / Citoyen
avatar
Humain libre / Citoyen
Masculin

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Mer 19 Déc - 20:41

Parfait pour moi, j'aime beaucoup ce personnage, et enfin la révolution de Seala va trouver un chemin plaisant.

Je te laisse aux bons soins de Raoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul AM
Blondie
avatar
Blondie

INFO +
Avis :
Pouvoirs:
Autres :

MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire ! Mer 19 Déc - 20:52

Fiche validée !
Je valide donc.


✖-------------✖-------------✖





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Blake Rhiannyr, Fire !

Revenir en haut Aller en bas

Blake Rhiannyr, Fire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Demeure d'Anita Blake
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» F.T. d'Alexander Blake
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: •• LES PRÉSENTATIONS-